Bientôt une liste des mauvais payeurs dans le secteur privé


La CGEM s’apprête à signer une convention avec le spécialiste de la data economy Inforisk. Objectif: apporter une solution au problème des délais de paiement inter-entreprises. L’annonce a été faite par le DG de la CGEM, Jalal Charaf, lors d’un point de presse, mardi à Casablanca.

Le gouvernement qui a fourni jusqu’ici assez suffisamment d’efforts pour réduire les délais de paiement dans le secteur public, ne cesse de mettre la pression sur le secteur privé où gisent plus de 420 milliards de dirhams de crédits interentreprise en lien avec les retards de paiements.


En faisant appel au savoir-faire de Inforisk, la CGEM veut apporter un début de solution à ce phénomène asphyxiant pour la trésorerie des entreprises. Inforisk va sans doute s’appuyer sur sa nouvelle solution Dun Trade Maroc, lancée début novembre 2019.

Vidéo. Délais de paiement. Dun Trade Maroc: une solution dédiée au secteur privé 


«Ce programme permet de collecter une information cruciale et à jour sur les retards de paiement et sur le comportement de paiement des entreprises», avait expliqué Khalid Ayouch, PDG du groupe Inforisk lors d’un point de presse à l’occasion du lancement de ladite solution. Le programme Dun Trade est aujourd’hui déployé dans 47 pays et compte plus de 15.000 entreprises adhérentes.

La nouvelle solution sera gérée par Inforisk Dun & Bradstreet, une joint venture associant le marocain Inforisk au spécialiste français du renseignement commercial Altares D&B (ce dernier collabore avec l’Observatoire français des délais de paiement).


Tagged under:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.