ECOACTU.MA: Interview de Amine Diouri


Le lancement la semaine dernière du programme Inforisk Dun Trade tend à  constituer une base de données sur les retards de paiement pour l’ensemble des 600.000 sociétés marocaines. La transparence apportée par le programme modifiera les comportements de paiement de l’ensemble des acteurs économiques, explique Amine Diouri, Directeur Etudes & Communication chez Inforisk.

EcoActu.ma : Avec Inforisk Dun Trade, Inforisk se retrouve au centre d’un flux important d’informations. Peut-on avoir une architecture détaillée de ce programme ?

Amine Diouri : Le programme Inforisk Dun Trade est un programme de partage par les Partenaires (adhérents), de leur information comptable sur les retards de paiement. Concrètement, chaque Partenaire s’engage à envoyer tous les mois sa Data Clients. Cette data est ensuite mutualisée, et enfin repartagée avec nos Partenaires. En clair, ils nous disent comment ils sont payés par leurs propres clients. En retour, nous leur indiquons comment leurs clients paient leurs autres fournisseurs du même secteur qu’eux. C’est un partenariat Win-Win pour tout le monde.

Quid de la fiabilité des données collectées ?

La question de la fiabilité de la donnée transmise est centrale. Nous ne nous appuyons pas sur de la donnée déclarative mais sur des éléments concrets, d’ordre comptable. Une fois reçue, la data est pré-analysée par nos analystes, avant même toute intégration dans notre base de données. Une fois intégrée dans notre base de données, cette information est ensuite recoupée avec les autres expériences de paiement collectées. Enfin, la data est restituée de manière agrégée et surtout parfaitement anonyme. Nous préservons l’anonymat de nos partenaires. Aucun nom de Partenaire n’est cité. La base de données Dun Trade n’est pas un outil de dénonciation, mais au contraire un espace d’expression qui fait remonter les mauvais payeurs mais aussi les bons payeurs.

Quel usage sera fait de la donnée collectée ?

L’objectif final du programme Inforisk Dun Trade est de constituer une base de données sur les retards de paiement pour l’ensemble des 600.000 sociétés marocaines. A terme, chaque entreprise pourra grâce à la base de données Inforisk Dun Trade se renseigner sur leurs partenaires commerciaux (prospects et clients), et établir des scenarii de cash-flow beaucoup plus réalistes.

Que gagnent les entreprises Partenaires à adhérer à ce programme particulièrement les TPE et PME ?

Tout d’abord, le programme offre un espace d’expression à nos TPME, choses qu’elles n’ont pas aujourd’hui. Nos TPE en particulier subissent des délais de paiement qui peuvent aller jusqu’à 8 mois, sans avoir la possibilité de faire remonter cette information hyper utile et importante pour l’ensemble des acteurs du Marché. Avec le programme Inforisk Dun Trade, cela devient possible. Autre avantage majeur, nous mettons gratuitement à la disposition de nos Partenaires, un véritable outil de gestion de portefeuille permettant de détecter le comportement de paiement de leurs clients par rapport à eux, mais aussi par rapport aux autres fournisseurs. En détectant rapidement et facilement les clients à risques (retards de paiement qui se détériorent) ou les mauvais payeurs (ceux qui paient tout le monde avec du retard), l’entreprise Partenaire met en place des stratégies de recouvrement optimisées, avec l’objectif final d’améliorer leur DSO et donc leur trésorerie.

Par ailleurs, au démarrage de notre collaboration avec le Partenaire, nous mettons à jour son référentiel Clients. Ce point est crucial pour lui puisque 40% des données sur son client deviennent erronées d’une année à l’autre. Pas facile de recouvrer efficacement ses créances avec une adresse erronée ! Dernier point important, ce programme est gratuit pour nos Partenaires.

Désormais, vous avez un rôle d’advocacy. Cela suffira-t-il à réduire les retards de paiement ?

Notre programme apportera de la transparence sur un sujet aujourd’hui opaque, particulièrement dans les relations inter-entreprises privées-privées : qui sont les bons payeurs et surtout qui sont les mauvais ? Ces derniers subiront une pression du Marché car la sélection naturelle pousse à aller vers le bon payeur. La transparence apportée par le programme modifiera les comportements de paiement de l’ensemble des acteurs économiques pour aller vers une diminution progressive des retards de paiement.

A peine lancé au Maroc, combien le programme pèse-t-il en termes d’entreprises Partenaires ?

Depuis son lancement officiel il y a 1 semaine, le programme compte déjà une dizaine de Partenaires. A moyen terme, et compte tenu de l’attractivité du programme, notre ambition est de compter plusieurs centaines d’entreprises Partenaires.


Tagged under:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.